Livraison de panier de fruits en entreprise en Lorraine - Alsace

Quand bien-être rime avec performance

cycle vertueux

Dans quelle mesure la vague notion de bien-être au travail influe-t-elle concrètement sur les résultats de l’entreprise ?

C’est l’objet d’une étude parue dans la Harvard Business Review (HBR) en février 2012 qui établit un lien direct entre le bien-être individuel, la qualité de vie collective au travail et les performances économiques.

D’après celle-ci, les entreprises qui peuvent se prévaloir des meilleurs résultats en matière de bien-être et de qualité de vie au travail réalisent également des performances économiques supérieures à la moyenne, à savoir :

  • +31 % de productivité,
  • +37 % d’accroissement de chiffre d’affaires,
  • une créativité multipliée par 3.

Par ailleurs, les salariés épanouis au travail ont une efficacité évaluée par leur hiérarchique de 16% supérieure à celle des autres. Un résultat qui se combine avec un épuisement professionnel auto-déclaré inférieur de 125% à celui de leurs pairs.

Les deux grandes composantes de cet épanouissement qui ont été identifiées sont : la vitalité – le sens d’être vivant et passionné -, et la capacité d’apprentissage – la satisfaction qui vient d’obtenir de nouvelles connaissances et compétences -.

Ces jalons posés, comment donc créer une culture d’entreprise favorisant l’épanouissement au travail ? Quatre propositions sont faites :

  1. Laisser les employés prendre des décisions

  2. Les aider à partager l’information

  3. Leur faire des retours

  4. Luttez contre les incivilités

Ces principes, simples en apparence, devraient faire réfléchir les entreprises à l’intérêt d’investir dans une politique de bien-être au quotidien.

Pour en savoir plus sur ces propositions : http://www.anact.fr/web/actualite

Partager cet article
  , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *